Suivez ce blog via Facebook

lundi 22 mai 2017

Vidéo de la cérémonie extrêmement symbolique entre ces trois grandes puissances: Arabie Saoudite, Égypte et États-Unis

On y voit Donald Trump en compagnie du roi Salman d'Arabie saoudite et du Président égyptien Abdel Fattah al-Sissi pour l'ouverture du "Global Center for Combating Extremist Ideology". Combattre l'idéologie extrémiste! Le regard ténébreux du roi Salman, le sourire fier et accompli de Trump et l'impassibilité du président égyptien, la "sainte trinité" réunie! Mains mises pour la dominance mondiale.


Kingdom Tower, Riyadh, Arabie Saoudite

La tour Barad-dûr, demeure de Sauron

"Magie noire et satanisme: le Net s’en prend à Trump en Arabie saoudite"

En visite à Riyad, Donald Trump se prête à la danse du sabre (IMAGES)






La visite de Donald Trump en Arabie saoudite semble être une source intarissable pour de nombreux sujets des discussions. Le Président américain a déjà surpris les internautes en faisant la danse au sabre, et maintenant sa photo en compagnie du roi saoudien pousse les utilisateurs de Twitter à s’interroger sur une possible pratique sataniste.

Les utilisateurs de Twitter ont tourné en dérision la photo de Donald Trump prise dans la capitale de l'Arabie saoudite où, dans le cadre d'une visite officielle, il a participé à l'inauguration du Centre international pour la lutte contre l'idéologie extrémiste.

Une photo de Donald Trump et du roi saoudien Salmane ben Abdelaziz Al Saoud sur laquelle ils tiennent le symbole du Centre, un ballon lumineux en verre, a été largement diffusée dans les réseaux sociaux. Les internautes ont supposé, en blaguant, qu'avec l'aide de ce ballon, le Président américain vénérait Satan ou bien essayait de voir le futur comme le magicien Saruman dans Le Seigneur des anneaux.

Donald Trump a rencontré le roi saoudien Salmane ben Abdelaziz Al Saoud, samedi 20 mai. Sa femme Melania et sa fille Ivanka, accompagnée de son époux Jared Kushner, sont également du voyage.

Source:
https://fr.sputniknews.com/insolite/201705221031485055-trump-satanisme-discussions-internautes/

dimanche 21 mai 2017

La CIA a inventé le terme "théorie de la conspiration" en 1967, une "arme de guerre psychologique", et a mis en place des opérations pour discréditer "l'opposition" à la propagande officielle

Suite au scepticisme public vis-à-vis les conclusions de la Commission Warren sur l'assassinat du président John F. Kennedy, la CIA a envoyé une directive détaillée à tous ses bureaux,  Intitulé " Counter Criticism of the Warren Commission Report ", ce document a joué un rôle définitif en faisant de la «théorie de la conspiration» une arme utilisée contre les individus ou groupes qui remettent en question les programmes et activités clandestins du gouvernement.

La directive " CIA Document 1035-960 ", obtenue via le Freedom of Information Act (FOIA) par le New York Times en 1976, définit une série d'actions et de techniques détaillées pour contrer et discréditer les allégations des "théoriciens du complot", de façon à empêcher la circulation de ces théories dans d'autres pays. Par exemple, s'approcher de "contacts d'élite amicaux" (en particulier les politiciens et les rédacteurs en chef ) pour leur rappeler que l'intégrité et la solidité de la Commission Warren devraient être prioritaires. 

Le document suggère la technique du "troll", soit d'utiliser des propagandistes (au sein du corps politique et médiatique) pour générer de fausses informations ou pour créer des polémiques qui visent à discréditer les théories du complot.  Il suggère aussi de s'attaquer à la crédibilité du "propagandiste" (témoin) en lui accolant de faux statuts ou de fausses activités (motivé par des ambitions politiques obscures et par des intérêts financiers dans la promotion des "théories de la conspiration").

Aujourd'hui, plus que jamais, les commentateurs politiques et les médias d'actualité occupent des positions puissantes pour manipuler l'opinion publique, utilisant des techniques ressemblant étroitement à celles énoncées dans le document 1035-960 de la CIA.
  
http://www.zerohedge.com/news/2015-02-23/1967-he-cia-created-phrase-conspiracy-theorists-and-ways-attack-anyone-who-challenge

Vous connaissez la citation d’Albert Einstein sur le poisson rouge appelé à monter dans un arbre? Une critique juste, fracassante et brillante du système scolaire...



Et encore! La Corée du Nord procède à un nouveau tir de missile

*  La Corée du Nord tire un missile balistique depuis la province du Pyongan du Sud

La Corée du Nord a procédé, dimanche 21 mai, à un nouvel essai de missile balistique, selon Séoul et Washington, une semaine après un tir qui a suscité des condamnations généralisées et la menace d’un durcissement des sanctions contre Pyongyang.

Le président sud-coréen, Moon Jae-in, a appelé à une rencontre du Conseil national de sécurité en réaction à ce nouveau lancement, a rapporté l’agence de presse sud-coréenne Yonhap.

D’après l’état-major inter-armées sud-coréen, le missile tiré vers l’est de Pukchang, dans la province de Pyongan Sud, n’a pas encore été identifié. L’engin a parcouru 500 kilomètres environ. Un responsable de la Maison Blanche a déclaré à Riyad, où le président Donald Trump est en visite, qu’il s’agissait d’un « missile balistique de moyenne portée ».

« Notre armée surveille de près la situation pour déceler des signes de provocation supplémentaires de l’armée nord-coréenne et elle se tient prête », a déclaré l’état-major sud-coréen dans un communiqué.

Une portée de 4 500 km

La semaine dernière, Pyongyang avait lancé un missile de portée intermédiaire, le Hwasong-12, qui avait parcouru environ 700 km. Cet engin avait une portée sans précédent, selon les analystes. Il s’agissait du dixième tir de missile depuis le début de l’année, après des dizaines de tirs et deux essais nucléaires en 2016.

Le Nord accélère ses efforts pour mettre au point un missile balistique intercontinental (ICBM) capable d’acheminer une tête nucléaire sur le continent américain. Le président américain, Donald Trump, a assuré que cela ne « se produirait pas » et demandé plusieurs fois à l’ONU de voter des sanctions.

Dans une déclaration unanime soutenue également par la Chine, alliée de la Corée du Nord, le Conseil de sécurité a dénoncé, dimanche 14 mai, le « comportement hautement déstabilisateur » de Pyongyang et demandé au régime nord-coréen de faire preuve « immédiatement d’un engagement sincère pour la dénucléarisation à travers des actions concrètes ».

Pyongyang dispose depuis longtemps d’engins pouvant atteindre des cibles en Corée du Sud – les Scud d’une portée de 500 kilomètres – et au Japon – le Rodong de 1 000 à 3 000 kilomètres. Avec une portée estimée à 4 500 km, le Hwasong-12 est pour sa part susceptible d’atteindre les bases américaines de l’île de Guam, dans le Pacifique.

Source:

samedi 20 mai 2017

Près de Naples, le super-volcan inquiète (très) sérieusement les chercheurs

Près de Naples, en Italie, le réseau volcanique des Campi Flegrei pourrait bien se réveiller après avoir sommeillé dans les sous-sols de la ville depuis près de 500 ans. Une éruption serait destructrice.

Les chercheurs avertissent que la bête se rapproche d’un point de pression critique. Situés à une vingtaine de kilomètres de Naples, les Champs Phlégréens montrent en effet des signes de réveil. Et celui-ci risque d’être brutal. Cette chaudière ardente est prête à souffler une fois de plus avec une pression accrue observée au cours des 67 dernières années et ne montrant aucun signe de relâchement. Les deux plus grandes éruptions ont été enregistrées il y a 35 000 et 12 000 ans. La dernière éruption, plus petite, remonte quant à elle à 1538. Plus de quarante kilomètres cubes de matériaux volcaniques avaient alors été déversés et des cendres avaient été retrouvées jusqu’en Sibérie. Selon les chercheurs, si une nouvelle éruption de ce genre se reproduisait aujourd’hui, elle pourrait faire des dizaines de milliers de victimes.

« Il est impératif que les autorités se préparent », prévient Christopher Kilburn de L’University College London Hazard Center. Les chercheurs annoncent en effet avoir enregistré « plusieurs signes inquiétants », dont « l’accumulation de tensions tectoniques et la déformation des roches dans la bouche du volcan ». En quelques mois seulement, la lave serait considérablement remontée, se trouvant désormais à trois kilomètres de la surface de la Terre.

Pour rappel, Campi Flegrei (ou « champs brûlants » en italien) se sont formés il y a environ 200 000 ans et couvrent une superficie de cent kilomètres carrés à l’ouest de Naples avec une caldeira massive de douze kilomètres de large situé au centre. Il possède 24 cratères et de grands édifices volcaniques principalement cachés sous la mer Méditerranée.

Les chercheurs rappellent également que les derniers mouvements telluriques importants remontent à 1984 lorsque 40 000 personnes furent évacuées au Rione Terra de Pozzuoli. La terre s’était alors soulevée de 1,80 mètre en une semaine. « Nous ne savons pas quand ou si ces troubles conduiront à une nouvelle éruption à long terme », rapporte Christopher Kilburn, « mais nous devons être prêts ».¸

Source:

Article de 2015: Le climatologue John L.Casey, ancien consultant pour la NASA, explique qu'un changement climatique radical est en cours, nous apportant une vague de froid pour au moins 3 décennies: il prédit une augmentation des tremblements de terre, des pénuries alimentaires et des mortalités de masse

vendredi 19 mai 2017

Première destination du voyage diplomatique de Trump: l'Arabie Saoudite. Voilà pourquoi: le gendre de Trump, Jared Kushner, a conclu un accord de vente d'armes pour un montant de 110 milliards de dollars

Poursuivant la coopération américaine avec l'Arabie saoudite, Donald Trump a marqué un vrai tournant, tant dans le montant des accords, qui a augmenté, que dans la façon de les conclure. C'est le gendre du Président qui s'en est occupé, négligeant la tradition de tenir des pourparlers officiels, signale le New York Times.

Le gendre du Président américain semble avoir la main verte en ce qui concerne les armes : le 1er mai, Jared Kushner accueillait une délégation de l'Arabie saoudite dans une salle dorée lorsqu'il a brusquement proposé : « Peut-être allons nous le faire aujourd'hui ? », faisant allusion à un gros accord sur les ventes d'armes, lit-on dans le New York Times qui cite des hauts fonctionnaires présents à cette rencontre.

Il s'agit de la vente d'armes à Riyad pour un montant de 110 milliards de dollars (quelque 89,7 milliards d'euros), un accord que l'administration de la Maison-Blanche espère signer à l'avance pour l'annoncer lors du déplacement de Trump dans le Royaume, prévu pour ce week-end.

Lors de la réunion, les parties ont discuté de la liste des achats, dont des avions, des navires et des bombes de haute précision. D'ailleurs, la question s'est posée de l'acquisition par l'Arabie saoudite d'un système radio sophistiqué, censé abattre les missiles balistiques.

Craignant que le montant du contrat soit le principal problème, Kushner a téléphoné, en présence de la délégation, à la directrice exécutive de Lockheed Martin, Marillyn Hewson, afin de savoir si elle pouvait proposer une somme moins élevée. En réponse, Mme Hewson a promis de considérer la demande.

L'implication directe du gendre de Donald Trump dans la conclusion du contrat d'armes atteste du fait que le chef d'État américain est prêt à renoncer aux négociations traditionnelles au profit de procédures plus informelles, souligne le New York Times. Cela pourrait également signifier que l'administration américaine espère changer de position au Proche-Orient, mettant l'accent sur un pouvoir rigoureux et le contournement de la diplomatie traditionnelle.

Le contrat sur le point d'être signé sera quant à lui un « symbole de la détermination des États-Unis à assurer toujours la sécurité dans le golfe Persique », l'ex-Président Obama ayant encouragé de son côté la coopération avec l'Arabie saoudite.

Des ex-fonctionnaires font d'ailleurs remarquer que le montant de la vente d'armes de Barack Obama aux Saoudiens s'était élevé à 115 milliards de dollars sur la période entière de sa présidence.

« Je vois dans cela une continuité », a déclaré au journal Derek Chollet, qui était assistant du secrétaire à la Défense pour les questions de la sécurité internationale sous Barack Obama. La seule chose qui a changé, c'est la communication directe entre la délégation saoudienne et la famille Trump. « Pour eux, il est tout à fait normal de s'asseoir à la table avec le gendre du Président et de conclure un accord, plus normal que ça l'a été avec les précédentes administrations », a résumé M. Chollet.

Source:
https://fr.sputniknews.com/international/201705191031453757-usa-arabie-saoudite-armes/

Les Etats-Unis auraient envoyé un deuxième porte-avions vers la Corée du Nord

Dans le cadre d'exercices, le porte-avions américain Ronald Reagan rejoindra un autre bâtiment de guerre de la marine américaine dans les eaux jouxtant la péninsule de Corée, selon la chaîne de télévision CNN.

La marine américaine a envoyé le porte-avions Ronald Reagan vers la péninsule coréenne pour des manœuvres avec le Carl Vinson, déjà déployé dans la région, a annoncé la chaîne de télévision CNN citant deux responsables de la Défense américaine.

Les militaires n’ont pas précisé combien de temps les deux porte-avions se trouveraient dans la région, mais, selon eux, le Ronald Reagan devrait en fin de compte remplacer le Carl Vinson, arrivé dans les eaux de la péninsule coréenne fin avril.

D’après l’US Navy, le Ronald Reagan est parti le 16 mai de son port d’attache de Yokosuka, au Japon, après des travaux d’entretien. Le bâtiment de guerre, de classe Nimitz, est long de 333 mètres et peut transporter près de 60 avions. Son équipage est de 4 539 personnes. Mis en service en 2003, le navire est d'une valeur de 8,5 milliards de dollars.  

L’annonce de ce déploiement intervient alors que les tensions dans la région continuent de s’aggraver. La Corée du Nord a testé le 15 mai un missile balistique qui a parcouru une distance de 800 kilomètres avant de retomber en mer du Japon. Pyongyang affirme que l'engin a effectué une partie de sa trajectoire à 2 100 kilomètres d'altitude, soit 900 kilomètres de plus qu'un missile balistique classique.

Source:
https://francais.rt.com/international/38591-etats-unis-envoye-deuxieme-porte-avions-coree-nord

91 cm (3 pieds), de neige dans le Colorado hier, le 18 mai... Réchauffement climatique? Vraiment?

https://www.usatoday.com/story/weather/2017/05/19/three-feet-snow-wallops-rockies/101871406/

Voici un site (anglais) où vous trouverez des graphiques et l'explication de la baisse globale des températures:

Si vous faites une recherche sur la température globale depuis les 100 dernières années, vous trouverez des graphiques qui, selon ce que j'observe, s'arrêtent généralement à l'an 2000. Si on regarde les courbes montantes, ça donne l'impression d'un réchauffement significatif, mais ces graphiques ne spécifient pas les cycles de 11 ans de l'activité accrue du Soleil qui fait monter les courbes, mais qui ne montrent pas réellement la variation de la température globale. Les données ont été falsifiées et nous en avons la preuve dans ces articles:

Réchauffement de la planète? Daily Mail: "Un souffle arctique va apporter des records de baisse des températures pour le milieu de l'été"

Daily Mail: "Fuite d'un rapport des Nations Unies qui révèle que la température de la planète n'a pas augmentée au cours des 15 dernières années" 

Daily Mail (7 septembre 2013): "Et maintenant c'est le refroidissement climatique global!

Le réchauffement global s'est arrêté il y a 16 ans, indique le rapport du bureau du MET publié tranquillement… Et voici le diagramme pour le prouver

Un Prix Nobel de physique dénonce le mensonge du réchauffement climatique créé exclusivement par l'homme!

Dérèglement climatique : les scientifiques du CERN "bâillonnés"

Le réchauffement de l'Arctique est un mythe: les images satellites montrent que la calotte glaciaire d'été est plus épaisse et couvre 1,7 million de kilomètres carrés de plus qu'il y a 2 ans!
http://www.dailymail.co.uk/sciencetech/article-2738653/Stunning-satellite-images-summer-ice-cap-thicker-covers-1-7million-square-kilometres-MORE-2-years-ago-despite-Al-Gore-s-prediction-ICE-FREE-now.html

Al Gore déclare que les sceptiques de la théorie du réchauffement global causé par l'homme sont dans la même catégorie que les racistes, les homophobes et les alcooliques violents!
http://conscience-du-peuple.blogspot.com/2013/09/al-gore-declare-que-les-sceptiques-de.html

Archives du blog

Membres

Qui êtes-vous ?

Rechercher dans ce blog

Articles les plus consultés