Suivre ce blog via Facebook

mercredi 17 janvier 2018

Comment les Suédois se préparent à la guerre

Il règne comme une ambiance de Guerre Froide dans les pays du nord. Le gouvernement suédois, qui vient de rétablir le service militaire obligatoire en mars dernier, s'applique à informer la population sur le comportement à avoir en cas de conflit. Les 4,7 millions de Suédois recevront bientôt un prospectus intitulé "Si une crise ou une guerre vient", et qui donne des conseils pratiques à appliquer dans ce cas, rapporte le journal britannique Daily Mail. Parmi les cas évoqués, la brochure détaille le comportement à avoir en cas de cyberattaque, d'attentat ou de guerre conventionnelle. Trouver de la nourriture, de l'eau ou des moyens de se chauffer seraient autant d'aspects développés dans le livret. Ce dépliant serait une version actualisée de l'exemplaire du même nom qui avait été distribué pour la première fois pendant la Seconde Guerre mondiale, décrit le Daily Mail.

Dans le même objectif de révision de la politique de défense du pays, le budget des armées aurait été revu à la hausse, est-il expliqué sur le site de défense et de sécurité Opex360. Interrogée par le Daily Mail, Christina Andersson, responsable du projet à l'agence gouvernementale suédoise de prévoyance civile, explique que ce dispositif résulte de "la situation sécuritaire actuelle" dans la région. En cause : la multiplication des opérations militaires de la Russie dans les pays du nord de l'Europe, les pays baltes, la Pologne, la Norvège, la Finlande et la Suède.

La menace russe

Si la Suède se sent menacée, c'est parce que son voisin russe multiplie, depuis 2014 et l'annexion de la Crimée, les manoeuvres militaires et les interventions dans l'espace aérien et sous-marin suédois. La menace est telle que les partis d'oppositions auraient demandé au gouvernement de rejoindre l'OTAN, dont la Suède - pays neutre comme la Finlande - ne fait pas partie, explique le site des Échos. "Toute la société se doit d'être préparée pour un conflit, pas uniquement les militaires. Nous n'avons pas utilisé les mots tels que défense totale ou alerte maximale depuis au moins 25 à 30 ans, ce qui a abaissé le niveau de connaissance de la population", détaille Christina Andersson dans les colonnes du Financial Times, comme le rapportent Les Échos.

Depuis plusieurs années, la Suède a par ailleurs multiplié les entraînements et augmenté ses effectifs militaires. Des troupes ont par exemple été déployées de façon permanente sur l'île de Gotland, le point le plus à l'est de la Suède, détaillent Les Échos, et le gouvernement a organisé le plus important entraînement militaire depuis 23 ans, l'année dernière.

Source:

4 commentaires:

  1. Salut à toi Isa ainsi qu'à toutes et à tous,dans le mm style,un un article de chez opex 360:http://www.opex360.com/2018/01/17/suede-civils-recevoir-livret-se-preparer-a-leventualite-dune-guerre/ cordialement,jeannot

    RépondreSupprimer
  2. La Russie est le meilleur garant de la liberté pour les pays Européens. La Suède ne crains-t-elle pas que les hostilités ne viennent pas plutôt de la Norvège et des préparatifs de guerre fait par son allié sur son territoire. Cela entrainerait une riposte et à coup sur des dégâts :
    http://numidia-liberum.blogspot.fr/2018/01/la-russie-prepare-un-blitzkrieg-sur-la.html

    RépondreSupprimer
  3. Sauf erreur, la Crimée n'a pas été annexée. Le peuple de Crimée s'est prononcé, me semble t-il, pour un rattachement à la Russie, plutôt qu'à l'Otan spoliateur.

    Quant à la menace qui pourrait peser sur la Suède, je crois bien qu'elle est déjà à l'intérieur du pays, et non pas du côté de la Russie !

    RépondreSupprimer
  4. Les églises catholiques introduisent la marque de la bête dans les églises ...

    https://stopfichagebiometrique.wordpress.com/2018/01/19/le-diocese-de-paris-lance-le-paiement-sans-contact-pour-les-offrandes-religieuses-en-avant-pour-linstauration-de-la-marque-de-la-bete-666/

    RépondreSupprimer

Archives du blog

Membres

Qui êtes-vous ?

Rechercher dans ce blog

Articles les plus consultés